Passer au contenu principal
Figée dans la pierre: Volpaia a l’air traditionnelle mais a su se modeler à la vie moderne. Photo: Agriturismo Volpaia
Art et CulturePlus d'idées

Huit Joyaux Toscans à ajouter à votre carte

Par Lisa Gerard-Sharp

Monticchiello. Photo: ImageBROKER / Alamy

 

1 Monticchiello

Le village fortifié de Monticchiello est le contraste de la très populaire Pienza, que l’on peut observer depuis depuis ses remparts médiévaux. Suspendu au sommet d’une colline, cet hameau fortifié est fier de ses origines paysannes, présentées chaque été dans un «théâtre des pauvres» mettant en vedette les villageois eux-mêmes. Cette «pièce paysanne» (Teatro Povero) présente la vie rurale, et couvre les sujets de la protestation sociale et de la marginalisation. Par solidarité, vous pourrez rester après la pièce pour goûter à la cuisine paysanne, allant des soupes de pois chiches ou de haricots jusqu’aux plats de tripes et de lapin. Osteria La Porta, sur la Via del Piano, pourrait séduire aussi bien les princes que les paysans avec ses savoureuses pici, des pâtes épaisses servies avec du fromage au lait de brebis.

Radicofani. Photo: Guido Cozzi / 4Corners

 

2 Radicofani

Située aux confins du Val d’Orcia et du mont Amiata, Radicofani demeure une forteresse frontalière saisissante, prisonnière de temps médiévaux lointains. L’écrivain Charles Dickens qualifia l’environnement de cet éperon rocheux «aussi aride, aussi pierreux et aussi sauvage que la Cornouaille». Désormais un ravissant marigot, Radicofani prospéra d’abord en tant que rempart siennois contre le pouvoir florentin et en tant que lieu d’escale sur le chemin de pèlerinage de la Via Francigena vers Rome. Couronnée par un château appelé La Fortezza, perché sur un rocher de basalte escarpé, cette forteresse médicéenne abrite aujourd’hui le Museo del Cassero et sa collection étrusque et médiévale.

Civitella in Val di Chiana. Photo: Alessandro Ciolini/Alamy

 

3 Civitella in Val di Chiana

Souvent considérée comme l’endroit idéal où déjeuner entre le Chianti et Arezzo, Civitella in Val di Chiana mérite d’être considérée comme beaucoup plus qu’un lieu de passage pour déguster une côte à l’os toscane. Comme Arezzo, la capitale de la province, ce marigot rural n’a pas vendu son âme au tourisme. Hormis le fait qu’elle est un pilier du mouvement Slow Food qui promeut une alimentation saine et locale comme la soupe aux pois chiches ou le lapin rôti, Civitella est une petite localité provinciale typique. Déployée le long d’une crête, cet avant-poste fortifié arpente des cyprès et des oliveraies. Au-delà de son portail médiéval se trouvent des ruelles voûtées et une église romane, formant une scène hors du temps surmontée d’un château en ruine.

Lucignano. Photo: Zoonar/Alamy

 

4 Lucignano

Lucignano, située à l’ouest de l’illustre ville de Cortone, propose un avant goût du Val di Chiana, célèbre pour ses biftecks à la florentine. Cette ville à flanc de colline de forme ovale, nichée dans des remparts médiévaux, offre une vue imprenable sur le Val di Chiana. Elle offre un jeu agréable de cercles concentriques qui convergent vers la place centrale, où des énergies temporelles et spirituelles sont rassemblées dans l’hôtel de ville gothique et dans son ombre, non negligeable, l’église de San Michele. Dégustez un bifteck à Il Goccino, sur la Via Matteotti, et pour contraster, rendez-vous aux boutiques de créateurs à Valdichiana Outlet Village, dans le village voisin de Foiano della Chiana.

Bolgheri. Photo: PqPictures/Alamy

 

5 Bolgheri

le Bolgheri viticole est synonyme de super grands vins toscans qui font de cette partie de la côte étrusque un endroit si spécial. Oubliez les idées pré-conçues des étrusques paressant sous un parasol avec des yeux globuleux, tels des urnes funéraires. Arrivé à Cecina, au sud de Castiglioncello, quittez la Costa degli Etruschi pour la ville médiévale de Bolgheri. Aussi charmante que petite, la ville de Bolgheri est un véritable tremplin vers la route des vins de la Riviera étrusque, avec ses fermes basses et les vins les plus renommés de la Toscane. Sassicaia, Ornellaia et Solaia s’annoncent comme l’avenir de la vinification en Toscane, Ornellaia étant le domaine le plus intriguant, dirigé par l’illustre dynastie des Frescobaldi, qui vit du vin depuis 700 ans.

6 Volpaia

Volpaia est un village revitalisé situé à proximité de la Chiantigiana, ou voie du Chianti. C’est à la fois un hameau cinématographique et la plaque tournante d’une communauté durable. En surface, cet avant-poste est sublime, avec ses tours redoutables, ses ruelles tortueuses, ses églises désacralisées et ses cours secrètes. Pourtant, Castello di Volpaia est un château et une cave reconvertis pour adhérer à la vie moderne, sans pour autant sacrifier l’âme du village ni son éclat antique. Compte tenu de ses vignobles et de ses terres agricoles, Volpaia est pratiquement autosuffisante et ses ouvriers sont logés dans ses murs. Le vin et l’huile d’olive sont les éléments vitaux de la région, ainsi qu’un tourisme discret tel un Chianti millésimé.

Monteriggioni. Photo: Shutterstock

 

7 Monteriggioni

Souvent surnommée «la porte du Moyen Âge», Monteriggioni est la ville médiévale par excellence, hérissée de fortifications. Cernée de tours, cette colonie théâtrale située au sommet d’une colline siennoise a été construite comme un rempart contre les ennemis de Florence. Aujourd’hui, c’est un lieu de dolce far niente, le doux art de ne rien faire. Monteriggioni in Arme, le musée des armes, évoque des temps chevaleresques. Marcher sur ses remparts vous donnera une véritable idée de ce que vivait un chevalier médiéval. Il n’est pas surprenant que la ville ait inspiré la célèbre franchise de films et de jeux vidéo Assassin’s Creed.

San Giovanni d’Asso. Photo: Danita Delimont/Alamy

 

8 San Giovanni d’Asso

Située dans une campagne vallonnée au nord de Montalcino, San Giovanni d’Asso est un hameau glorifié qui se prend pour une cité « à la toscane ». San Giovanni a conservé son plan de rue médiéval et son esprit urbain pompeux, une vanité en contradiction avec son statut actuel de « fête de la truffe du château ». L’insécurité médiévale est la cause de la construction d’un groupe de châteaux dans ce coin tranquille de la province de Sienne. Malgré deux églises romanes, San Giovanni arbore principalement l’ambiance médiévale de son château aux tons de terre cuite, qui abrite le Museo del Tartufo, le musée de la truffe blanche. Rendez-vous à la foire de la truffe d’automne ou prenez le rare train de la Nature, un voyage à travers le paysage environnant.

Lisa Gerard-Sharp est une écrivaine spécialiste de voyage, rédactrice en chef, photographe et conférencière ayant un intérêt particulier pour l’Italie. Elle contribue à des publications allant du Daily Telegraph à The Guardian et à National Geographic Traveler (Royaume-Uni), en passant par les guides italiens et les guides en ligne pour National Geographic et Google.

To Toscane propose une gamme de villas fantastiques à travers la région.

 

Demande a notre guru

Ou choisissez un thème ci-dessous