Passer au contenu principal
Art et CultureNature

L’œil qui voit tout : La Toscane vue d’en haut

Par Sean Caulfield

Sean Caulfield Il est parfois possible de porter un regard neuf sur un endroit, en le regardant d’un angle différent. C’est le cas pour ‘Belvedere : In Volo Sulla Toscana’ (Vol au-dessus de la Toscane), une collection de photos aériennes du photographe Guido Cozzi, basé à Florence. Sa compilation inhabituelle capture l’essence de la Toscane et en offre une perspective différente. Découvrez quelques-unes de nos photos préférées…

VERSILIA VIAREGGIO (ci-dessus, photo du haut) : Versilia est simplement constituée d’une plage, mais celle-ci est longue de 36 km et compte plus de 500 zones idéales pour les bains de soleil, avec quelque 10 000 parasols colorés s’ouvrant sur le ciel, tous les jours. Au début du XXe siècle, c’était une destination pour le tourisme d’élite, d’où l’architecture Art Nouveau locale, mais aujourd’hui, peu de mesures sont prises pour promouvoir les lieux.

MAZZOLLA VOLTERRA (ci-dessus, photo du bas) : La Toscane compte près d’un demi-million de moutons, en particulier dans les pâturages vallonnés de Crete Senesi dans le Val d’Orcia, autour de Volterra et dans la région de la Maremme. L’agriculture a décliné dans les années 1950 et 1960, mais a repris vie depuis, en partie grâce à une importante vague d’immigration en provenance de Sardaigne et à une nouvelle prise de conscience de la valeur des fromages de qualité. Depuis plus de 20 ans, un consortium spécial protège, promeut et produit plus de 1,3 million meules de fromage ‘Pecorino Toscano’ chaque année.

SANTUARIO DELLA VERNA (ci-dessus, photo du haut) : La forêt d’hêtres ancestrale qui couvre le Monte Penna, dans le Casentino, a toujours servi d’abri aux rêveurs et aux fugitifs, et même aux voleurs et aux bandits qui s’y cachaient et y ont dédié un temple primitif à leur protectrice, la déesse Laverna. C’est ici qu’en 1224, Saint François, saint patron de tous les frères mineurs, reçut les stigmates et fit de ce lieu sauvage et solitaire un lieu de pèlerinage. Le calcaire datant de l’époque du Miocène et sur lequel repose le sanctuaire, présente les mêmes caractéristiques géologiques que le Mont Titan dans la république de Saint-Marin et que le parc naturel régional de Sasso Simone e Simoncello dans la région des Marches.

CASA ROSSA XIMENES CASTIGLIONE DELLA PESCAIA (ci-dessus, photo du bas) : L’imposant bâtiment en brique rouge, qui se dresse à cheval sur l’un des canaux d’écoulement des marais de Castiglione della Pescaia, a été construit par l’ingénieur Leonardo Ximenes en 1765 dans le cadre d’importants travaux de bonification de la Maremme. Le bâtiment abritait des treuils et des portes sur l’eau qui pouvaient être actionnés pour séparer l’eau douce du marais de l’eau salée de la mer, empêchant ainsi la formation de la « miasma » qui, selon les théories scientifiques de l’époque, était la cause principale du paludisme. Le marais représente un écosystème rare, qui abrite une faune aviaire très riche ainsi que 15 espèces d’orchidées différentes.

 

TORRE MOZZA PIOMBINO (ci-dessus, à gauche) : Cet édifice fortifié qui se reflète dans la mer fut construit au XVIe siècle par la famille Appiani, les comtes de Piombino, qui dominèrent pendant des siècles la côte et l’archipel toscan. La tour servait à contrôler le commerce de l’exploitation minière provenant de l’île d’Elbe, toute proche. Près de la côte, juste en dessous du niveau de la mer, reposent les vestiges d’une voie romaine, qui faisait autrefois partie de la Via Aurelia. La photo ci-dessus, à droite, montre la campagne autour de Monteriggioni.

 

[PICTURE PACKAGE 4]

CRETE SENESI : Vue d’en haut, Crete Senesi est verte au printemps, ocre en été, et bronze ou grise en automne et en hiver. Mais la couleur qui ne change jamais est la brique rouge locale de ses bâtiments. L’ancienne tradition de la fabrication de briques était réalisée à l’aide de fours dispersés à travers la région et fut la source d’œuvres monumentales telles que les abbayes de Monte Oliveto Maggiore et de Badia Ardenga, ainsi que les murs de Buonconvento. Le travertin et les pierres taillées de la ville voisine de Rapolano complètent parfaitement l’utilisation presque monotone de cette brique et ajoutent une complexité visuelle et structurelle agréable au paysage urbain.

Belvedere : In Volo Sulla Toscana (‘Vol au-dessus de la Toscane’, livre traduit uniquement en anglais et en italien) de Guido Cozzi (Sime Books, 24€). Le livre est disponible sur www.simebooks.com et les photos sur www.simephoto.com

 

To Toscane dispose d’une gamme de fantastiques villas à travers la région.

Sean Caulfield

Il y a plus de 20 ans, je me suis installé en Toscane avec ma femme qui est italienne et j'ai fondé To Toscane, une société de location de villas. Nos premières locations se sont effectuees dans une résidence de campagne dans le Chianti où nous offrions à nos clients des vacances sur mesure en utilisant nos connaissances locales et un service personnalisé. Aujourd'hui, nous vous faisons vivre la même expérience dans plus de 600 superbes villas.

Demandez à notre expert

Ou choisissez un thème ci-dessous