Passer au contenu principal
Bien-êtreMode de vie

Que la lumière soit pour le saint patron de Pise

Par Tuscan Guru

Les toscans savent faire la fête, le calendrier annuel est en effet rempli de festivals et d’événements spéciaux. Un des plus insolites est la Luminara, une fête des lumières organisée à Pise au printemps.

 

Lorsque le soleil se couche sur la ville le 16 juin, plus de 70 000 bougies, ou lumini, sont accrochées aux murs des anciens palais bordant le Lungarni le long du fleuve Arno et flottent au fil de l’eau. Les foules convergent sur les berges du fleuve pour admirer la ville illuminée de milliers de lumières chatoyantes avant d’assister au superbe feu d’artifice qui couronne la soirée et est tiré depuis l’ancienne citadelle.

 

Mais de quoi s’agit-il ? La Luminara est organisée en l’honneur de St Rainerius – ou San Rainieri – le saint patron des voyageurs et de Pise, sa ville natale. Né Rainerius Scacceri en 1115 dans une famille aisée, il travailla comme un ménestrel itinérant dans sa jeunesse. Au fil de ses voyages, Rainerius rencontra un homme saint nommé Alberto, qui était un noble de Corse qui avait renoncé à sa fortune pour se retirer dans le monastère de St Vitus, à Pise, et se consacrer aux pauvres.

 

Rainerius fut si impressionné par l’histoire d’Alberto qu’il décida de consacrer sa vie au christianisme, se rendant en Terre Sainte en 1146, où il vécut dans la pénitence en ermite et mendiant. De retour à Pise en 1153, la rumeur se répandit sur ce prédicateur charismatique qui avait soit disant le pouvoir d’accomplir des miracles et des exorcismes. À son décès, sept ans plus tard à peine en 1160, il était déjà considéré comme un saint et son corps fut transporté dans les rues avant d’être enterré dans la cathédrale de Pise.

 

Aujourd’hui, la Luminara n’est pas le seul évènement organisé à Pise en souvenir de San Ranieri. Il est également commémoré dans le Museo dell’Opera del Duomo, où deux trésors qui lui sont associés peuvent être admirés : la robe d’ermite qu’il portait, et un magnifique portail médiéval en bronze qui faisait autrefois partie de la cathédrale et se compose de 24 panneaux, chacun illustrant un chapitre du Nouveau Testament.

Demande a notre guru à propos de Bien-être

Ou choisissez un thème ci-dessous