Passer au contenu principal
FamilleMode de vie

Rejoignez-nous en Toscane

Par Tuscan Guru

Conte toscan : Casale La Canonica, la villa vedette de «Rejoignez-nous en Toscane»

Lorsque Janet Toll Davidson et son mari Richard entreprirent de passer un séjour en Toscane, Janet était loin de se douter que ce voyage fascinant donnerait lieu à la publication d’un livre. Rejoignez-nous en Toscane est un mémoire regroupant les souvenirs de vacances heureuses en famille qui saura inspirer votre propre voyage au cœur de l’Italie. L’extrait suivant montre comment la famille s’est installée à Casale la Canonica et a commencé à explorer les environs…

«Nos trois semaines peuvent se découper en chapitres. Des invités sont arrivés, d’autres sont partis. Ils ont séjourné avec nous de quatre à sept nuits. Les seules constantes étaient Richard et moi. Pour nous, chaque semaine était un nouveau départ. Au début de notre planification, j’avais créé un fichier Excel avec les dates d’arrivée et de départ de chacun afin d’éviter toute surréservation. Nous devions nous assurer qu’il y aurait toujours un lit de disponible. Et ce fut le cas.

Mimi et Corona avec le marchand de Gelateria

La villa n’était pas climatisée et nous espérions qu’elle soit suffisamment fraîche durant les chaudes journées d’été toscanes. La piscine n’était pas chauffée et nous espérions qu’il ferait assez chaud pour qu’elle reste tiède. Et je pense que nous avions la combinaison parfaite. La piscine était effectivement assez chaude, même pour moi, et la température de la maison était exquise grâce à l’épais mur de pierre, édifice vieux de plusieurs siècles.

Pour tous, la vie au cœur de la villa reste leur souvenir préféré. Passer du temps dans le salon, la cuisine ou au bord de la piscine, bavarder et rire, fut une vraie partie de plaisir pour tous. Cependant, étant donné que la villa était spacieuse et vaste, il était aussi facile de s’éclipser pour une sieste, pour lire un livre, pour prendre une douche ou tout simplement pour s’accorder un moment de calme. Notre emploi du temps n’était pas structuré. Nous nous levions à des heures différentes entre 5h et 10h du matin, nos matins étaient très tranquilles et décontractés. Zachary faisait un tour de vélo énergétique chaque matin, Debbie du Taï Chi au bord de la piscine, Tierna et AJ des exercices, beaucoup d’entre nous faisait une randonnée et d’autres préféraient se prélasser en savourant la bonne odeur du café italien…

La cuisine de la villa est l’endroit idéal pour s’essayer aux recettes toscanes

… [Un] jour, alors que je marchais seule vers la ville [Castellina], je suis tombée sur une dame qui avait émergé des buissons sur le bas-côté de la route. Elle semblait avoir quelques récoltes dans ses mains. Dans mon maigre italien et grâce à de nombreux gestes de la main, je lui ai demandé ce qui se trouvait en bas de la pente. Apparemment, il s’agissait de son petit jardin juste au bord de la route. Elle m’a montré ce qu’elle avait récolté ce jour-là, tout frais et délicat. Nous nous sourîmes et nous saluâmes quand elle partit pour rentrer à pied chez elle. Chaque fois que je faisais ce trajet, je la cherchais. Cela me donnait envie d’avoir mon propre petit jardin d’herbes et de légumes… C’était tellement amusant de se mêler à ces charmants villageois italiens même si nous ne parlions pas la même langue…

… Quand Karen et Debbie arrivèrent à peine six jours après notre arrivée à la villa… nous nous sommes rendues à Castellina…

Karen était stupéfaite de voir que je connaissais autant de gens en si peu de temps. En général, les Italiens font partie des personnes les plus amicales du monde, mais dans les petites villes, ils se font discrets pour rendre votre séjour plus distrayant… J’ai rencontré Silvia, la propriétaire d’Il Rifugio dei Folletti [magasin]… lors de mon premier jour en ville. Elle parlait peu l’anglais et moi encore moins l’italien, mais nous sommes vite devenus amies. Je lui rendais visite chaque fois que j’étais en ville, que j’aie besoin d’articles de son magasin ou non. Ce premier jour, je lui avais posé des questions sur un fromage qui était à goûter sur le comptoir. Il était inhabituel car il était rempli de pistaches. Je lui ai également posé des questions sur des pâtisseries sur le comptoir. Une fois mes achats terminés et payés, Silvia coupa un morceau du fromage si singulier, l’emballa et le plaça dans l’un de mes sacs. Puis elle prit quatre des pâtisseries, les emballa et les fourra dans un autre de mes sacs. Adorable. À partir de ce jour-là, elle m’offrit toujours un petit quelque chose de spécial… »

Déjeuner en famille à Castellina in Chianti

Cet extrait de Rejoignez-nous en Toscane: Un mémoire de la vie à la villa de Janet Toll Davidson a été publié avec l’aimable autorisation de l’auteur et de Publish Authority. Des exemplaires du livre peuvent être commandés sur www.publishauthority.com et sur d’autres points de vente en ligne.

Demande a notre guru

Ou choisissez un thème ci-dessous